Témoignage de Marion

Posté le: octobre 26, 2017 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Témoignage de Marion

Mes études d’ingénieur finies, j’ai décidé de m’envoler pour l’Afrique pour y réaliser un projet de volontariat et y découvrir la vie quotidienne et la culture. Si je suis arrivée avec pour objectif de participer au projet d’animation, j’ai pu aussi participé à de nombreux autres projets tout aussi enrichissants et intéressants. Ce fut 6 semaines extraordinaires !

Accueillie à 5h du matin dans une ambiance familiale et chaleureuse, le séjour s’annonçait déjà bien ! Quelques heures plus tard, nous nous rendions à Kouniko pour semer le maïs dans le champ de l’association. J’appréciais beaucoup aller dans ce village africain reculé, qui entretient un lien particulier avec l’association. J’ai pu y retourner pour la distribution de vêtements quelques semaines plus tard. Kouniko n’a pas été le seul village que j’ai pu visiter, nous nous sommes également rendus à Have, Bolou ou encore Davedi. Chaque fois nous avons distribué des vêtements, pendant que les volontaires infirmières y effectuaient les soins.

Le projet animation pour lequel je suis venue dans un premier temps a d’abord commencé par l’animation le mercredi et le samedi après-midi, puis l’animation est devenue quotidienne puisque les enfants étaient en vacances. C’était un vrai bonheur de partager ces moments avec ces enfants très attachants et toujours motivés, même si la barrière de la langue est parfois bien présente.

J’ai pu rencontrer les enfants des rues plusieurs fois. Ces rencontres ont été à chaque fois très touchantes. L’association met en œuvre un suivi pour ces enfants, qui ont parfois du mal à venir régulièrement. Nous échangeons avec eux sur leurs journées et leurs activités, puis jouons avec eux pour essayer de leur faire oublier quelque peu leur misère. Les voir sourire est alors un vrai bonheur.

Au-delà de l’implication dans les projets de l’association, c’est aussi une véritable famille que j’ai trouvée au Togo. Je ne remercierais jamais assez tous les gars de l’association pour leur bonne humeur et leur générosité au quotidien, mais aussi tous les volontaires avec lesquels j’ai pu vivre pendant ces 6 semaines. C’est en rentrant en France que je me rends compte combien tout cela me manque et que les liens que nous avons tissés sont forts. Le Togo est une expérience inoubliable !