Rapport fin de chantier – Julie Bémer

Posté le: octobre 26, 2017 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Rapport fin de chantier – Julie Bémer

Je suis arrivée un vendredi matin à 6 heure environ. On m’a accueilli à l’association avec du sodabi et des chants africains. Dès le début je me suis sentie à l’aise et bien accueillie à l’AHJV. Le jour même, les animateurs avaient prévu un film pour l’animation de ce matin. Lorsque moi je me reposais après mon vol, les enfants venaient à l’association pour regarder le film.

Puis le quotidien commençait aussi pour moi. Le week-end encore on s’est reposé. Puis, lundi, commençait l’animation et ainsi mon chantier « animation socioculturelle ». Les enfants venaient tous les jours du lundi au vendredi matin et soir, sauf mercredi et vendredi soir. Normalement nous avons fait des activités intellectuelles le matin et le soir nous avons fait des activités sportives. Les deux semaines à partir du 28 août, par contre, étaient des semaines spéciales car nous nous sommes préparés pour les Jeux-Olympiques qui ont eu lieu du 6-8 septembre. Après les Jeux-Olympiques, suivait un grand spectacle de fin d’été (9 septembre) en coopération avec AMAGAN, un groupe de spectacle de Lomé. Les Jeux-Olympiques ont été formidables, les enfants et les animateurs ont bien jouis de l’ambiance pendant ces trois jours et surtout ils ont jouis du spectacle de fin d’été. Même les habitants du quartier, que nous avions invité, jouissaient de ce moment extraordinaire. A la fin du spectacle nous avons offert des kits scolaires aux enfants qui ont participé aux animations régulièrement. Le spectacle marquait, en plus, la fin de l’animation d’été.

A partir du spectacle, l’animation était, à la base, pausée pour deux semaines, c’est-à-dire jusqu’à la rentrée scolaire, mais le gouvernement à décalé la rentrée scolaire d’une semaine. Puis la rentrée scolaire commençait par une grève des enseignant(e)s. Pendant les vacances nous n’avons pas fait grand chose. Nous avons fait une sortie touristique à Togoville et nous avons rendu visite au habitants du village de Kouniko. Là-bas nous avons distribué des kits scolaires, c’est-à-dire des cahiers et des bics pour l’école. Kouniko est aussi le village où l’AHJV poursuit un projet de construction de latrines. Il y en a déjà une qui a été construite.

De plus, moi, je suis allée chez la couturière d’à côté et je l’observais pendant quelques jours pour apprendre quelques astuces. Finalement dans la dernière semaine de mon séjour, Victor et moi, nous avons fait un cours de batik, ce qui m’a beaucoup plu. Le cours de batik a complété mon séjour au Togo pour qu’il soit à 100% réussit.

Pendant tout mon séjour j’accompagnais les membres de l’association aux rencontres des enfants de rues. Au début de mon séjour, il y avait 3-5 enfants qui venaient régulièrement, mais avec le temps, seulement Afi, une fille de 16 ans, venait aux rencontres. Souvent elle ramenait quelqu’un de son quartier aux rencontres. Normalement, nous parlions de leurs journée et comment elles se sont passées. A la fin, nous avons tout fait pour pouvoir réintégrer Afi à l’école, car elle n’avait pas encore terminer le collège. Elle voulait plutôt faire un apprentissage comme couturière, mais sans le brevet de fin d’études du collège, elle a seulement peu de chance qu’on lui offre un contrat d’apprentissage. En plus, un contrat est beaucoup plus cher que les frais scolaires. C’est pour cela que nous avons pu la convaincre de fréquenter l’école jusqu’à ce qu’elle aura le brevet de fin d’études du collège avant de commencer un apprentissage.

Une chose qui m’a beaucoup impressionné, c’est le marché car là on peut voir tous les produits qui sont cultivés et vendus au Togo. On peut admirer les pagnes et aussi les acheter. En gros, je trouve que le marché est très vivant (les vendredis et les lundis) et aussi très différents des marchés dans ma ville en Allemagne. On dirait la vie se déroule au marché.

A part de tout cela, j’ai encore pu visiter un village près de Tsévié avec HANDS Togo, qui s’occupe des enfants et adolescents handicapés.

En général, j’ai eu un séjour formidable à l’association et avec leurs membres. Les projets, l’accomodation, la nourriture, les sorties, etc. tout était bien. Ce qui m’a plu le plus, c’est le cours de batik.