Rapport de chantier – premières 2 semaines – Julie Bémer

Posté le: octobre 26, 2017 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Rapport de chantier – premières 2 semaines – Julie Bémer

Je suis arrivée le 11 à l’aéroport de Lomé à 4 : 30 du matin. Tout s’est passé bien et je suis vite sortie de l’aéroport. 3 membres d’AHJV sont venus me chercher à l’aéroport et m’ont emmené à Tsévié. J’étais heureuse d’avoir été bien accompagné pendant le trajet entre Lomé et Tsévié. Arrivé à la maison d’AHJV tous les membres de l’association s’étaient réunis pour me souhaiter la bienvenue. En plus, j’ai connu la boisson traditionnelle du Togo – le sodabi, qui se boit surtout pour des événements importants.

Les prochains jours étaient plutôt calmes car c’était le weekend et en plus mardi, le 15 août, était un jour férié. Nous avons fait des soirées africaines avec des chants en éwé accompagnés par les rythmes des djembés que j’ai bien aimé.

En ce qui concerne le chantier de l’animation socioculturelle pour lequel je me suis inscrite je peux dire que cela me plait beaucoup. Normalement on prépare les séances qu’on va faire avec les enfants en avance, ce que je trouve très important. Des fois on ne prépare rien, parce que les membres de l’association qui participent à l’animation ne sont pas à l’heure et je n’ose pas faire le plan seulement avec Pierre, l’autre volontaire, de crainte que le plan puisse être basculé. Cela est la seule chose qui me déplait. De toute façon on s’en sort bien comme même. Si non j’apprécie beaucoup la manière comme on appelle les enfants pour leur signaler le départ de l’animation – avec les rythmes des djembés. De plus, je trouve bien qu’il y a une certaine routine, c’est-à-dire que chaque jour l’animation est à la même heure, au même endroit et normalement le matin on fait travailler leurs cerveaux et l’après-midi on fait des activités sportives. Pour compléter la semaine on leur montre un film de dessin animé.

Depuis environ une semaine on est en train de préparer les jeux olympiques de l’été qui vont avoir lieu dans la première semaine de septembre. On a déjà formé les groupes et on a commencé les préparations en groupe.

En somme, je suis contente d’avoir choisi le chantier sur l’animation socioculturelle. Je trouve que c’est très important d’avoir une routine et que nous avons un objectif pour lequel on se prépare : les jeux olympiques. Je pense que cela donne un bon encadrement aux enfants.

Julie Bémer