Son histoire

 

Nati est un jeune garçon que nous avons rencontré en février 2016 lors d’une mission de soins infirmiers. Il avait alors 6 ans.

Nati vivait à Sapé, un village situé à 3h de route de Tsévié. Il est orphelin de mère, celle-ci étant décédée à sa naissance. Son père était encore vivant au début de la prise en charge mais très âgé, et ne pouvait pas travailler. Nati vivait avec lui et sa grande soeur Adjovi, alors âgée de 8 ans. Lorsque nous avons rencontré Nati dans son village pour la première fois, il nous a été décrit comme « sourd-muet » et nous l’avons trouvé d’une extrême maigreur. Nati n’était pas scolarisé du fait de son handicap. Il restait souvent seul et passait la plupart de son temps assis sur la tombe de sa mère. Lors de notre premier contact avec Nati, il paraissait triste, ne parlait pas et semblait ne pas nous entendre. Il ne supportait pas le contact et lorsqu’on s’adressait à lui, il fermait très fort les yeux comme s’il souhaitait disparaître.

En août 2016, lors d’une nouvelle mission santé à Vogan, nous avons trouvé Nati couché sur le sol, incapable de se lever, de boire ou de manger. Son état de maigreur s'était empiré et il paraissait très malade. Avec l’accord de son père et du chef de village, nous avons décidé de l’amener à Tsévié et de le faire soigner au service pédiatrie du CHR. En plus de son état de dénutrition, il souffrait d’un paludisme grave. A la suite du décès de son père, l’association a cherché dans leur famille plus lointaine quelqu’un pour prendre soin des deux enfants. Une tante éloignée vivant à Tsévié avec son mari et ses trois enfants a accepté de les accueillir. Cette famille ayant de très modestes revenus, l’association s’est engagée à l'aider dans la prise en charge des enfants.

Ainsi, depuis septembre 2016, Nati vit dans sa famille « adoptive » sur Tsévié. Il s’est épanoui au contact de la famille et joue avec les autres enfants. Nous avons également constaté qu’en réalité, il entend et comprend tout ce qu'on lui dit. Nati souffre d’un retard de langage dû à son exclusion sociale. 

Actions menées

 

  • Février 2016: mise en place d'un programme de renutrition en collaboration avec le CHP (Centre Hospitalier de Proximité) de Vogan.
  • Hospitalisation de Nati au CHR de Tsévié en août 2016. Présence permanente auprès de Nati des membres de l’association.
  • Aide au financement de la famille adoptive de Nati : achat de nourriture pour les enfants, savon et dons de vêtements.
  • Financement de la scolarité de Nati et d’Adjovi.
  • Concernant le retard de langage de Nati :
    - Consultation ORL au CHU de Lomé en juillet 2017 et réalisation d’un audiogramme et d’un PEA (Potentiels Evoqués Auditifs) en août 2018 qui n’ont montré aucune atteinte auditive.
    - Consultations mensuelles d’orthophonie au CHR de Tsévié (depuis juillet 2017 jusqu’à aujourd’hui).
    - Financement du transport aller-retour de Nati entre son domicile et l'association afin qu’il puisse participer aux animations chaque mercredi et samedi.
    - Participation de Nati aux animations collectives avec les autres enfants, puis séance de travail en individuel avec son référent (apprentissage des sons, couleurs, chiffres, etc.).
  • Concernant sa dénutrition sévère :
    - Consultations mensuelles auprès du pédiatre du CHR de Tsévié. Nati ne prend en effet que très peu de poids, et ne grandit pas beaucoup malgré des examens sanguins normaux.
    - Financement d’une alimentation plus équilibrée et plus riche en protéines et en vitamines. Ravitaillement hebdomadaire en fruits, ravitaillement mensuel en farines de soja et maïs, préparation de repas riches en protéines lorsqu’il se trouve à l’association.
    - Dons de compléments alimentaires.

 

Résultats

 

Aujourd’hui Nati est épanoui, il joue et rie avec les autres enfants.

Il ne parle cependant toujours pas. Nati commencera prochainement les séances d'orthophoniste à raison de deux fois par semaines. Actuellement, sa participation aux animations de l’association et son entrée récente au jardin d’enfants (novembre 2018) constituent une première étape qui permettra aux séances d’orthophonie d'être plus efficaces.

Nati n’a toujours pas pris de poids malgré toutes les mesures prises, mais il grandit et mange à sa faim. Nous espérons que Nati sortira de son état de dénutrition dans un futur proche. Nous restons confiants car, d’après son pédiatre, cela peut prendre du temps.

 

 


Nouvelles de Nati

13 avril

Nati va bien mais il tousse encore beaucoup. Nous venons de lui remettre un médicament et nous évaluerons son efficacité dans quelques jours. Il a fait de gros progrès dans l’apprentissage du langage grâce aux séances d’orthophonie (le mardi et vendredi) et fait maintenant de plus en plus de sons différents.

- Laurie

 

4 avril

Nous avons emmené Nati à ses séances d’orthophonie. Quand Nati est motivé, il fait d’excellentes séances ainsi que lors des animations à l’association. Mais lorsque celui-ci n’en a pas envie, il peut rester 30 minutes sans faire le moindre son ! Nous avons pris rendez-vous avec sa maîtresse et l’assistante du jardin d’enfants (équivalence de la maternelle). Elle nous a dit exactement la même chose. Sans arriver à savoir pourquoi, parfois Nati s’applique et suit tous les exercices et parfois il refuse. Il reste toujours très coquin, souriant et malicieux ! Quand il y a un gateau ou un jus à la clé, Nati réalise à la perfection ce qu’on lui demande ! L’orthophoniste nous a donné des astuces et des exercices à faire également lors des animations du mercredi et samedi.

- Laurie

 

7 mars

Les séances d'orthophonie tous les mardis et vendredis se passent très bien. Nati fait déjà de nouveaux sons !

- Laurie

 

26 février

Aujourd'hui, nous avons emmené Nati à la première de ses séances bi-hebdomadaires d'orthophonie. Au vu de ses progrès, il ira dorénavant deux fois par semaine, les mardis et vendredis.

L'association a prévu de rencontrer la maîtresse et ses deux assistantes afin de parler de l'évolution de Nati depuis la rentrée des classes. Nous avons rencontré la maîtresse aujourd'hui, qui a mis en avant sa participation en classe: il aide régulièrement à l'installation de la classe et tout se passe avec lui.

La séance d'orthophonie était un peu compliquée car il a beaucoup toussé (nous avons fait une radio récemment pour sa toux, mais elle n'a rien signalé). Motivé par les gâteaux (éternel gourmand), il a réussi à bien travailler l'articulation, et à la fin de la séance, il a pu répéter à plusieurs reprises le son "A". L'orthophoniste a demandé à ce qu'on l'incite à imiter les sons, et il se dit confiant pour la suite de la prise en charge. Grâce à la volonté et la bonne humeur de Nati, la séance était très agréable.

Nous avons acheté le médicament à base de fer comme nous l'avait prescrit le pédiatre car Nati est légèrement anémié. Nous verrons si la toux persiste pour l'emmener de nouveau en consultation.

- Manelle

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

 

15 février

Le jeudi 7 février nous avons eu rendez-vous avec son pédiatre. Celui-ci l’a ausculté, pesé et mesuré. Il a pris un kilo depuis la dernière pesée d’il y a deux mois. Le pédiatre a prescrit une radiographie des poumons car Nati tousse toujours. Nous l’avons réalisée et elle était parfaitement normale. Il nous a également prescrit un bilan sanguin complet que nous avons fait le mardi 12 février. Les résultats étaient normaux eux aussi.
Concernant son alimentation, nous continuons les ravitaillements en nourriture tous les mois pour lui et sa famille adoptive. Nous effectuons des ravitaillements en fruits hebdomadaires et nous lui donnons des compléments alimentaires lors des animations deux fois par semaine.
Nous avons rendez-vous avec son orthophoniste la semaine prochaine afin de voir si nous pouvons débuter son suivi bi-hebdomadaire de séances d’orthophonie.

- Laurie et Maddy

21 novembre

Nous avons rencontré la maîtresse de Nati et son orthophoniste. Ce dernier lui a donné quelques conseils sur la prise en charge à adopter par rapport au cas de Nati. La maîtresse nous a déjà dit que Nati s’adaptait très bien dans sa classe et s’entendait avec tous les enfants, en particulier avec les filles ! Il émet de plus en en plus de bruits et de sons. Nous avons aussi pu nous en apercevoir lors des animations. Ceci est très encourageant pour l’apprentissage du langage.

16 novembre

La journée du lundi fut consacrée à l’accompagnement de Nati à son premier jour d’école. Il était tellement content d’y aller et était très fier dans son uniforme ! Nous avons parlé avec la maîtresse qui nous a rassurés en disant que tout se passerait bien. En effet, elle a été formée pour l’accueil d’enfants handicapés. L’orthophoniste et nous-mêmes irons la rencontrer de nouveau mardi prochain afin de bénéficier d’éventuels conseils sur le cas de Nati. L’école devrait l’amener progressivement à parler et à se trouver une place au sein de ses camarades.

10 novembre

Nati a beaucoup progressé. Il est maintenant capable de faire des sons tels que “papa”, “maman”! Nous irons voir son orthophoniste et son pédiatre la semaine prochaine. Grâce à vos généreux dons nous avons pu de nouveau mettre de l’argent sur le compte “Enfants Malnutris” et ainsi permettre le ravitaillement hebdomadaire en fruits de Nati. Nous sommes ensuite allés dans sa famille d’accueil et nous avons offert à Nati et ses quatre frères et soeurs quelques dons de vêtements, cahiers et jouets. Tout cela grace aux dons. Un grand merci à vous !

17 octobre

Ce matin, nous sommes retournés à Eodec (European Oral and Dental Education Center) pour les soins dentaires de Nati.

Le mauvais état de ses dents s’explique par la présence du nombre important de dents de lait et le non ou mauvais entretien de celles-ci.
Pour rappel, en mai dernier, lors de notre première consultation dans le centre, certaines dents de lait avaient déjà été arrachées.
Pour aujourd’hui, un lavage général des dents a été fait en premier lieu, suivi de l’extraction d’une dent en très mauvais état.
La dentiste a beaucoup insisté sur le nettoyage des dents de Nati, ce qu’il ne fait visiblement pas à la maison. Nous allons transmettre le message à sa famille d’accueil concernant son hygiène dentaire.

29 août

Suivi bimestriel chez l’orthophoniste.

Le rendez-vous a essentiellement porté sur deux points :
– rapport des deux mois d’activités menées avec Nati,
– recommandations pour les prochains mois.

En ce qui concerne le premier point, nous avons montré les résultats de l’examen PEA (Potentiels d’Ecoute Auditifs) fait dans une clinique à Lomé, après l’échec de l’audiogramme qui a été fait au CHU Sylvanus Olympio de Lomé.
Selon l’interprétation de l’orthophoniste, les nerfs auditifs de Nati ne sont pas atteints et fonctionnent correctement.
Nous lui avons ensuite fait part des réactions de Nati par rapport aux exercices que l’orthophoniste nous avait demandés de faire avec lui. Celui-ci était content de l’attitude de Nati dans une vidéo que nous lui avons montrée.

Pour le deuxième point, il nous a encouragés à continuer avec les mêmes exercices tout en nous suggérant d’autres manières de travailler avec lui.
Par ailleurs, il aimerait que Nati mâche du chewing-gum de temps en temps car il a tendance à serrer ses mâchoires et éprouve des difficultés à ouvrir sa bouche pour la prononciation de certains sons. Il a souhaité également que nous améliorions son alimentation avec des aliments riches en vitamines.
Le prochain rendez-vous sera dans deux mois.

6 août

Nous nous sommes rendus au service ORL du CHU Sylvanus Olympio à Lomé afin de présenter les résultats de l'audiogramme et de réaliser un PEA (Potentiels Évoqués Auditifs). Ce test a pour objectif de vérifier si ses organes auditifs fonctionnent correctement. Il s’est avéré que Nati n’a aucun problème d’audition. Le docteur a émis l’hypothèse selon laquelle le traumatisme provoqué par sa malnutrition sévère aurait entraîné son mutisme.

16 juillet

Ce matin, nous sommes allés au centre Oto-Rhino-Laryngologie (ORL) du CHU Sylvanus Olympio (Tokoin) pour s’assurer qu’il entend correctement.

On lui a contrôlé les oreilles. Selon le médecin, une personne qui arrive à entendre a la capacité de parler car la parole s’acquiert. Pour s’assurer alors que ses nerfs auditifs fonctionnent correctement, nous avons fait un audiogramme.

29 juin

Nous sommes allés lundi dernier aux rendez-vous mensuels avec son pédiatre et son orthophoniste. Le pédiatre l’a de nouveau ausculté. Nati n’a pas pris de poids mais le docteur n’est pas inquiet car son état général reste très bon. Il nous explique que sa prise de poids va être très longue et qu’il ne faut pas se décourager. En effet toutes les mesures prises pour Nati sont très satisfaisantes (ravitaillement mensuel, achat hebdomadaire de fruits et de farines de soja et maïs ainsi que ses repas pris à l’association tous les mercredi et samedi midi avec le rajout de compléments alimentaires). L’orthophoniste a constaté de réels progrès concernant son développement psycho-affectif et moteur. Nati s’est épanoui depuis et a progressé grâce aux animations en groupe et à son suivi individuel deux fois par semaine. Le problème reste le langage, Nati n’est pas capable de répéter les syllabes, mais il lui arrive spontanément d’émettre quelques sons. L’orthophoniste nous a conseillés d’effectuer des tests auditifs et de la parole plus poussés chez un ORL au CHU Tokoin de la capitale. Pour lui, cela nous permettrait d’orienter la prise en charge de Nati au niveau de l’apprentissage du langage car cela n’évolue pas.
Nous avons aussi amené Nati et sa grande soeur Adjovi dans leur village natif à Sapé, à 2h de Tsévié. Ils étaient très contents de revoir tout le monde et cela semblait réciproque. Beaucoup de personnes du village étaient émus de l’évolution de Nati. Nous en avons profité pour faire des coloriages avec tous les enfants du village ainsi qu’une distribution de gateaux au chocolat. Les enfants de Sapé étaient ravis !

16 juin

Mercredi nous nous sommes occupés de Nati, qui va très bien ! Il a beaucoup progressé au niveau moteur, il est capable de suivre les animations de groupe, de sauter, danser, lancer une balle et jouer au foot. Son référent, Cosme, le fait travailler individuellement. Il a fait de réels progrès dans sa manière de s’exprimer. Nati n’a pas encore formulé de mots distincts mais fait beaucoup plus de babillage qu’avant et se fait comprendre à la perfection. Il est toujours aussi souriant et dans le contact avec nous.

24 mai

Lorsque nous sommes allés en consultation au CHR de Tsévié, plusieurs extractions de dents avaient été conseillées.
L'une de nos volontaires, Laurie, a pu négocier un rendez-vous avec un centre dentaire de Lomé qui s’occupe gratuitement des soins dentaires des enfants orphelins et démunis, en partenariat avec des dentistes français.
Ce matin, nous avons emmené Nati dans ce centre (centre dentaire EODEC). Le dentiste nous a fait savoir qu’il lui reste encore des dents de lait, ce qui fait que certaines de ses dents ont mal poussé. Le dentiste lui a nettoyé les dents et certaines de ses dents de lait ont été enlevées. Le reste de ses dents de lait seront enlevées plus tard. Grâce à l’anesthésie, il n’a presque rien senti.

24 avril

Consultation mensuelle chez le pédiatre.

Il nous a conseillé de rajouter, dans les dons alimentaires que nous lui faisons chaque mois, davantage de protéines. Au niveau de son poids, Nati a pris un kilo, et il note qu’il est en bon “état”. Il l’a ausculté au niveau de sa respiration qui est bonne. Il a remarqué que Nati avait su retirer facilement son T-shirt mais qu’il lui était par contre difficile de le remettre. Par conséquent, il nous a conseillé de laisser Nati faire les choses tout seul car il est important qu’il acquiert une plus grande autonomie dans les tâches quotidiennes.

23 avril

Rendez-vous chez l'orthophoniste. Il a lui fait faire quelques exercices, tels que lui faire ouvrir grand la bouche, tirer la langue, faire des bisous, etc. Il nous a demandé où en était Nati. Nous lui avons expliqué que pendant la période de Pâques, Nati n’était plus trop présent, étant souvent à Lomé avec sa famille. Ceci a un peu freiné le travail et les progrès de Nati. Nous lui avons montré quelques vidéos de Nati en travail, et il nous a félicités pour tous les efforts menés et pour l’évolution de Nati.
Nous avons émis nos inquiétudes sur le fait que Nati est parfois triste de rentrer chez lui. Au sein de l’association, on travaille et on joue avec lui en lui apportant beaucoup d’attention. Ceci peut créer un grand fossé entre nous et la famille qui peut être fort occupée. Nous aimerions mobiliser davantage la famille dans les exercices avec Nati. On aimerait rencontrer ses frères et soeurs avec l’orthophoniste pour leur donner des conseils et des astuces. Plus vite Nati pourra prononcer des sons correctement et plus vite les séances de travail chez l’orthophoniste pourront commencer. Les séances seront alors de 1 à 2 fois par semaine.
Aussi, de manière à ce que Nati exprime plus ses émotions, il faudra essayer de l’emmener dans des endroits inconnus, comme par exemple la plage.

12 mars

Suivi mensuel chez l’orthophoniste.

Nous avons commencé l’entretien en racontant les activités effectuées tout au long du mois avec Nati. L’orthophoniste était content du travail effectué et de l’évolution de Nati. Sur le plan social, Nati s’ouvre de plus en plus aux autres et participe davantage aux activités.
Il est temps maintenant d’orienter le travail sur l’articulation et l’ouverture de la bouche. Il nous conseille de télécharger des dessins animés où les personnages accentuent l’ouverture de la bouche et la prononciation, et où on cite les lettres, de manière à ce qu’il puisse les imiter.
Pour l’aider à ouvrir correctement la bouche, des exercices avec de la nourriture devrait le motiver grandement ! Il faut également lui faire de grand sourire.
Nous devons encourager son babillage en reproduisant ses sons.
Enfin, de manière à le valoriser, il devra prendre la place d’animateur en faisant des choses par lui même et en nous demandant de les faire. Ceci devrait permettre de l’aider dans sa communication et ses échanges.

Nous avons rendez-vous le 12 avril pour le suivi.

19 février

Ce matin, nous avons amené Nati chez son pédiatre pour le suivi de ce mois. Après diverses prestations, malheureusement nous avons observé que Nati a perdu plus de 1 kilo (il pèse aujourd'hui 14,5 kg). En décembre dernier, il pesait 16 kg. Par ailleurs, il nous a été demandé d’aller voir un dentiste pour ses dents qui sont en mauvais état. À cet effet, une consultation a été faite à l’issue de laquelle le dentiste propose d’arracher deux dents, suivi d’un détartrage.

6 décembre

Nous avons passé la journée avec Nati à Sapé, le village où il a vécu avant de devenir orphelin.
Nous n’avons pas pu emmener Adjovi, sa grande soeur, car elle était à l'école. Les habitants du village de Sapé étaient très émus de revoir Nati souriant, ils l’ont trouvé métamorphosé. Certains disaient même ne pas le reconnaître. Ils nous ont chaleureusement remerciés ainsi que la Tatie d’accueil.
Nous en avons profité pour faire des coloriages avec tous les enfants du village et pour partager un goûter. Nati était content de revoir tout le monde et souriait beaucoup.
Pour terminer la journée, nous avons fait un don de matériel de soins à l’école de Sapé où nous avions auparavant formé les professeurs à réaliser les soins des plaies.