Son histoire

 

En juin 2018, la sage-femme de la polyclinique de Tsévié nous a contactés pour nous faire part du cas de Kokou. Elle l'avait rencontré lors de ses consultations hebdomadaires en malnutrition. Kokou était alors âgé d’un peu plus d'un an.

Sa maman est décédée suite à l’accouchement et son père a disparu après cela. La grand-mère paternelle l'avait alors recueilli et par miracle avait produit un peu de lait maternel pour le nourrir. Cela n’était bien sûr pas suffisant et Kokou souffrait d’une grave dénutrition (4,7 kg à 16 mois). Il était d’une extrême maigreur et légèrement hypotonique. La grand-mère habitant loin de Tsévié, il leur était aussi difficile financièrement de se déplacer jusqu’à la polyclinique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Actions menées

 

  • Financement du trajet aller-retour de son domicile jusqu’à la polyclinique. Kokou bénéficie ainsi de consultations gratuites de la sage-femme référante en malnutrition.

  • Dons d’ATPE (Aliments Thérapeutiques Prêts à l’Emploi) fournis par l’Unicef dans les cas de dénutrition grave.

  • Dons par l’association de farines de soja et de maïs moulues afin de soutenir la grand-mère lors de la préparation de la bouillie pour Kokou (alimentation essentielle pour l’enfant en plus des ATPE).

  • Achats de médicaments si besoin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résultats

 

Depuis la prise en charge, Kokou a pris du poids. Il se trouve toujours en cas de dénutrition, mais nous sommes confiants que sa situation continuera à s'améliorer dans les prochains mois. Il pesait 7,8 kg en novembre 2018.

Sa grand-mère s’occupe très bien de lui et nous les voyons tous les quinze jours en consultation avec la sage-femme.

 

 

 

 

 


Nouvelles de Kokou

16 novembre

Nous sommes allés à la polyclinique où nous avons vu Kokou et sa grand-mère. Il a seulement pris 100g en un mois. A 1 an et 9 mois, il pèse 7,8 kg et est toujours au stade de dénutrition grave. Grâce à vos généreux dons, nous avons pu lui fournir du lait 3ème âge pour essayer de lui faire prendre du poids. Enfin, nous avons remis de l’argent à sa grand-mère afin de financer les allers-retours à moto de leur village jusqu’à la polyclinique.

26 octobre

Suivi bi-mensuel à la polyclinique.

Kokou était en forme et souriant. Il pèse aujourd’hui 6,8kg (gain de 400g en une semaine). On lui a donné du lait et de la farine soja et de maïs pour préparer la bouillie en plus des "plumpy nut" offerts par la polyclinique. Nous irons dans la semaine lui rendre visite pour voir comment il se porte.

17 septembre

Kokou a récemment eu le paludisme ainsi qu’une bronchite pour lesquels il a été traité il y a quatre jours. L’association et la sage-femme de la polyclinique ont financé l’achat des médicaments pour Kokou, mais malgré le traitement, Kokou ne s'est pas encore totalement remis. Il a une anémie apparente, confirmée par l’analyse de sang, avec un taux d’hémoglobine à 5,8g/L (la norme pour un enfant de son âge est de 12g/L). Il a de la fièvre et de la toux et refuse actuellement de se nourrir.

Nous nous sommes rendus au service pédiatrie du CHR, où l’assistante médicale nous a confirmé que son état de dénutrition provoque son anémie. Nous lui avons fourni du lait artificiel et d'autres aliments (pâtes, haricots, maïs, huile, sauce tomate, etc.).
Pour rappel Kokou a un an et sept mois et pèse à peine plus de 5 kg. Nous le reverrons mercredi pour évaluer de nouveau son état.

12 septembre

La grand-mère de Kokou nous a contactés pour nous dire que Kokou était souffrant. Nous nous sommes rendus avec Kokou à la polyclinique pour faire des analyses. La sage-femme nous a confirmé qu’il souffre du paludisme, ce qui a affaibli son système immunitaire, et laissé la voie libre à un rhume sévère. Nous nous sommes procuré les médicaments et les avons donnés à sa grand-mère.
Ils se trouvent aujourd'hui à Tsévié, chez une des petites-filles de la grand-mère. Grâce à elle, nous avons souvent de leurs nouvelles. Celle-ci étant enceinte et n’ayant pas les moyens de subvenir aux besoins de tous, nous avons décidé de leur faire un ravitaillement le temps que Kokou se porte mieux.

29 août

Rendez-vous à la polyclinique.

Nous avons pu constater l’amélioration de l’état de Kokou. Il se trouve toujours dans un état de dénutrition grave mais continue à prendre du poids. Il pèse aujourd'hui 6,5 kg. Nous avons donné son complément alimentaire (constitué de farine de soja et de maïs) à sa grand-mère. Celle-ci viendra habiter à Tsévié dès cette semaine, ce qui devrait faciliter le suivi.