Son histoire

 

Le papa et la tante de Déborah l'ont amenée à la polyclinique lorsqu'elle était âgée de 2 semaines. La maman était décédée lors de l’accouchement et sa tante l'avait recueillie afin de soutenir le papa qui devait se rendre au travail. Lorsque nous avons rencontré Déborah, elle n’était pas dans un état de dénutrition car le papa lui avait acheté du lait artificiel. Or, il nous a expliqué qu’il ne pouvait pas financer seul le lait artificiel jusqu’aux 6 mois de sa fille. Il y avait donc un risque de dénutrition à très court terme.


Actions menées

 

  • Achat de lait artificiel 1er âge (prise en charge financière à 50%).
  • Education auprès de sa tante sur la préparation du lait donné à la tasse ainsi que sur les doses de lait suivant l’âge.
  • Sensibilisation sur les conditions d’hygiène à respecter (eau bouillie puis refroidie, tasse lavée correctement, etc.).
  • Suivi hebdomadaire puis bi-hebdomadaire de Déborah chez la sage-femme et à l’association.

Résultats

 

Déborah a pris du poids grâce au lait artificiel et n’est jamais entrée en état de dénutrition. Son papa achetait du lait artificiel et nous leur fournissions l’autre moitié du lait tous les mois. Aujourd'hui, nous avons arrêté sa prise en charge mais continuons de rendre visite à Déborah régulièrement.