Au marché local de Tsévié et dans la ville, des enfants et adolescents errent. Parmi eux sont des enfants abandonnés, c'est-à-dire sans soutien parental ou familial. Pour certains se rajoute un handicap physique et/ou mental. Pour subsister au quotidien, ils sont amenés à faire des petits travaux difficiles ou à commettre des petits délits pour leurs besoins primaires. Ils dorment où ils peuvent, souvent dans des espaces insécurisés au bord de la route, au marché ou dans des lieux désaffectés de la ville.

Ces trois dernières années, l’AHJV a expérimenté un modèle de réinsertion sociale auprès de quelques enfants de rue. L’association mène des actions de repérages. Elle planifie des rencontres avec ces enfants afin de s’intéresser à leurs histoires et d’organiser des activités ludiques et éducatives avec eux. Elle met aussi en place des actions d’aide pour leurs besoins primaires. Grâce aux actions de l’association, Angelo, un jeune malentendant de 17 ans est scolarisé dans une école spécialisée de Lomé et un autre jeune garçon de 17 ans, Modeste, suit une formation mécanique à Tsévié.

Aujourd'hui, un grand nombre des enfants que nous suivons se trouvent logés chez Eléonore, une dame qui a décidé de leur venir en aide. Elle habite à Tsévié et les héberge dans sa maison. En échange, les enfants la soutiennent avec les tâches quotidiennes. Nous rendons visite régulièrement à Eléonore afin de voir comment se portent les enfants à la maison et la soutenir dans leur prise en charge.

En dehors de la maison, nous rencontrons les enfants deux fois par semaine dans un local situé près de l'association. Lors de ces rencontres, nous discutons avec eux de leurs projets et nous partageons des moments de convivialité avec des jeux de société. Nous organisons aussi des cours de remise à niveau pour ceux souhaitant retourner à l'école, ainsi que des visites d'ateliers et des entretiens avec des professionnels pour ceux qui envisagent d'entreprendre une formation. Les enfants participent également aux animations que nous organisons au sein de l'association.

Eléonore et les enfants

Eléonore et les enfants qu'elle héberge.

 

 


Enfants suivis par l'association

 

Slider

Actualités

7 mai

Suite aux précédentes activités effectuées avec les enfants que nous suivons actuellement, notamment concernant leur insertion professionnelle, nous avons jugé bon de mettre en place avec eux des cours de remise à niveau et des cours d’initiation au Français. En effet, Mawunyo et Richard souhaiteraient faire des études alors que Komla aspire à devenir vulcanisateur. Un programme dédié à été élaboré le jeudi dernier au cours de nos rencontres habituelles. Ainsi chacun des enfants aura à partir de ce lundi 06 mai 2019, droit à deux séances de cours d’une durée d’une heure par semaine au siège de l’association. L’association va s’appuyer sur des enseignants intéressés par le projet pour assurer l’efficacité de ces cours.

Les enfants ont aussi bénéficié d’un don de savon liquide et de vêtements cette semaine. Les dons ont été offerts par nos collaborateurs de HELFER HAND, à qui nous attestons nos remerciements et gratitudes.

 

27 janvier

Aujourd'hui, nous nous sommes rendus à la plage de Lomé avec les enfants de rue que nous suivons. Le but était d'offrir une journée de détente et d'amusement aux enfants, et de leur faire découvrir un environnement différent de leur quotidien. Un repas a aussi été partagé avec les enfants, les volontaires et les animateurs dans un restaurant de la ville. Les enfants étaient ravis de découvrir la mer et nous l'étions tout autant de partager ces moments avec eux !

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider

 

24 janvier

Cette semaine, lors de nos rencontres habituelles avec les enfants, nous avons formé plusieurs groupes et avons réalisé un entretien questions-réponses avec chacun d'entre eux. Cet exercice constitue la première étape de la vérification de leurs histoires que nous souhaitons mettre en oeuvre afin de les soutenir au mieux dans leur réinsertion familiale et leurs projets personnels.

26 novembre

Le monde célébrait aujourd'hui la Journée des enfants de rue. Celle-ci fut initiée par l’UNESCO, en mémoire de la convention relative aux droits de l’enfant signée en 1989. Afin de célébrer cette journée, nous avons organisé un dîner avec les enfants de rue avec lesquels nous travaillons actuellement. C’est ainsi que 6 enfants ont pris part au dîner en présence des animateurs et des volontaires de l’association. C'était un sentiment de satisfaction et de considération qui se lisait sur les regards de ces enfants à qui notre soutien continue de faire du bien. Nous reverrons les enfants jeudi prochain, pour notre rencontre habituelle.

 

22 novembre

Rencontre habituelle avec les enfants.

À partir d’aujourd’hui, et lors des trois prochaines réunions, un des enfants nous racontera ce dont il se souvient sur son histoire. Nous planifierons ensuite une vérification afin de les soutenir au mieux dans leur réinsertion familiale et professionnelle.

Nous avons terminé la rencontre en jouant au Jenga avec les enfants.

 

12 novembre

Nous continuons à rencontrer les enfants de rue deux fois par semaine. Durant nos dernières rencontres, nous avons notamment expliqué aux enfants l'importance de maintenir une bonne hygiène corporelle et buccale, et leur avons offert des dentifrices et des brosses à dent. Nous garderons un stock de brosses à dents et de dentifrices à la maison, afin de les ravitailler dès qu'ils n'en auront plus. Nous les avons aussi mis en garde concernant les jeux de loto auxquels il leur arrive de participer.

 

29 octobre

Ce soir, nous sommes allés à la rencontre des enfants de rue dans le nouveau local, au sein de l'esplanade de l’ONG JVS. Les quatre enfants de rue étaient au rendez-vous. Il s’agit de Komla, Jules, Richard et Mawunyon. Les jeux de sociétés ont émaillé nos discussions dans une ambiance bon enfant, ce qui a permis aux enfants de se détendre.

 

9 octobre

Ce soir, nous avons rencontré les enfants chez Eléonore, la dame qui les accueille. Actuellement, elle héberge cinq enfants.

Nous avons aussi rencontré l’oncle de Modeste, un ancien enfant de la rue qui suit maintenant une formation en mécanique automobile. Son oncle, ravi, nous a remercié de cette action. Le patron de Modeste est satisfait de son travail. Il nous affirme qu'il est ponctuel et motivé. Grâce à son travail de qualité, il devrait obtenir prochainement un contrat de travail dans cet établissement.

 

24 septembre

Rentrée scolaire pour Angelo.

L’école des sourds et muets Ephphata de Lomé a réouvert ses portes pour l'année 2018-2019. C’est ainsi qu'Angelo a repris le chemin de l’école. Il commence cette année le CM1.
Angelo est un ancien enfant de rue que nous avons repéré en 2013. Depuis lors, il est pris en charge par l’association et fut placé en 2014 à l’école des sourds et muets.

 

16 avril

Rencontre avec les enfants chez Eléonore et dons de vêtements.

 

12 mars

Richard, qui s'est fait renversé le mois dernier par un taxi moto, se porte mieux. Ses plaies ont considérablement évolué et se cicatrisent petit à petit. Eléonore nous a également confié qu’elle avait plusieurs fois essayé de retrouver la famille de Richard. Cependant, les informations données par Richard restent très vagues et nous ne connaissons toujours pas son histoire.