Dans beaucoup de villages togolais, les maisons ne sont pas dotées de WC. Pour leurs besoins, les populations villageoises se rendent dans la brousse et les dépotoirs. Les femmes sont obligées d’aller dans les fourrés pour ne serait-ce qu’uriner. Il n’est pas rare d’assister à certains accidents comme les morsures de serpents et autres animaux. Pire encore, ces populations sont confrontées à certaines maladies comme la dysenterie, le choléra, la diarrhée et des maux de ventres constants car les eaux de pluies qui ruissellent emportent les défécations dans les rivières. C'est de cette eau dont les populations se servent comme eau de consommation sans aucun traitement. De plus, les mouches qui se posent le plus souvent sur ces défécations deviennent porteuses de parasites et de microbes et transmettent ainsi des maladies une fois qu’elles se posent sur les nourritures non protégées.

A travers ce projet, notre objectif est de doter les populations villageoises de WC publiques, afin de leur assurer une meilleure hygiène et de prévenir les éventuelles maladies.


Constructions à Kouniko

Suivi du projet

2 octobre 2018

Aujourd'hui, nous avons construit le toit des latrines. Nous avons ensuite remblayé les escaliers et la rampe avec de la terre et avons continué avec l’élaboration des portes des toilettes. Le maçon, quant à lui, a commencé le crépissage des latrines.

 

13 septembre 2018

Après l’achat et le transport d’une première partie du matériel (ciment, fils de fer), le maçon a commencé par fabriquer les briques nécessaires pour la fondation. Nous avons continué les travaux ce matin avec la pose de la fondation.

 

6 septembre 2018

Les travaux de construction de la latrine ont débuté ce jeudi matin.
Les femmes et les enfants avaient tout d'abord pris soin de ramasser et de stocker le sable nécessaire pour fabriquer les briques. Les hommes, armés de haches, pioches, dada, houes, coupe-coupes, pelles et autres ont débuté la fosse de la latrine ce matin dans une ambiance bon enfant. Le maçon recruté sur le projet était également sur le site. Ce dernier a pu, avec son expertise, faire des ajustements afin que la fosse soit bien adaptée au type de latrine qu’on souhaite faire. Les travaux ont très bien avancé. La fosse devrait être prête demain.

 

3 septembre 2018

Nous étions à Kouniko ce matin afin d'annoncer le démarrage des travaux. En effet, l’école primaire du village va bénéficier d’un bloc de latrine de trois cabines. Celle-ci sera financée par HELFER HAND avec qui nous avions déjà collaboré lorsque nous avions fait des soins de plaies au sein du même village.
Très enthousiasmée, la population de Kouniko a salué l’initiative et a affirmé fournir le matériel local nécessaire. Elle a également garanti son implication dans toutes les activités qui découleront du projet. La journée de jeudi 6 Septembre a été retenue pour creuser la fosse sur laquelle sera faite la latrine.
Nous avons également identifié l’endroit où sera construite la latrine et pris les mesures.
La population a constitué un comité de gestion des travaux constitué de 5 personnes.
L’AHJV-TOGO et la population de Kouniko passe par ce canal pour adresser un profond remerciement à HELFER HAND non seulement pour le financement de la latrine mais aussi pour l’accompagnement de Kouniko dans son développement intégral qu’il soutien.

 


Constructions à Davedi

Suivi du projet

18 novembre 2017

Nous avons récupéré 250kg de ciment et, avec le sable que les villageois avaient préparé, nous avons commencé les travaux. L’objectif de la matinée était de faire les premières briques. Vers 13h15 nous avions terminé nos sacs de ciment et fait environ 160 briques. Ce n’est qu’une infinie partie des travaux qui nous attendent mais c’est un bon début.
Nous retournerons à Davedi la semaine prochaine afin de poursuivre les travaux.

 

11 novembre 2017

Nous nous sommes rendus à Davedi tôt ce matin. Nous avons pris les mesures de l'emplacement où se trouveront les latrines et nous avons creusé la fosse. Tout le monde a participé, avec les pelles et les pioches. Une quinzaine de personnes du village nous ont rejoints pour nous aider à creuser. Nous nous rendrons de nouveau au village jeudi prochain pour commencer la construction des briques.