Projet Enfants Malnutris – Suivi à la polyclinique de Tsévié du 30 octobre 2019

Posté le: novembre 4, 2019 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Projet Enfants Malnutris – Suivi à la polyclinique de Tsévié du 30 octobre 2019

Voici un rapport concernant le suivi des enfants malnutris à la polyclinique.

Charbel, un an et demi, prend enfin du poids grâce aux dons de lait (Aneho) et aux dons d’ATPE. Il accepte aussi enfin de manger de la pâte et tète toujours au sein. Il a pris 300 g en deux semaines et pèse désormais 5.2 kg.

La petite Better, un an et quatre mois, a perdu 100 g en trois semaines. Elle pèse 6.8 kg. Elle n’avait pas pu venir aux deux derniers rendez-vous à la polyclinique car sa maman était souffrante. De ce fait, elle n’avait plus de lait ni d’ATPE ce qui explique peut-être la perte de poids. Better va très bien, elle rampe et essaye de marcher à quatre pattes ! Nous lui avons redonné une boîte de lait 3ème âge et des ATPE.

Godwin un enfant que nous suivons maintenant depuis un mois était là ce matin. Il a 11 mois et pesait 5 kg au début de la prise en charge. Le papa est présent donc nous avions demandé à la maman d’acheter eux-mêmes une boîte de lait 2ème âge en complément des ATPE, ce qu’ils avaient fait. Ainsi il avait pu reprendre du poids. Aujourd’hui il a pris 700 g en une semaine et pèse 6,2 kg grâce au lait et aux ATPE. Nous leur avions donné du lait la semaine dernière qui est déjà presque fini. Nous leur avons demandé d’acheter à leur tour une petite boîte de lait, afin de faire une prise en charge à 50 %.

Puis nous avons vu Akossiwa, une petite fille de plus de 2 ans qui pesait 5 kg la semaine dernière, lors du début de la prise en charge. Elle pèse aujourd’hui 5.3 kg, elle a donc pris 300 g grâce aux dons de lait et ATPE. Akossiwa souffre d’un handicap depuis sa naissance, soit de cause génétique soit dû à une souffrance fœtale (réanimée à la naissance). Sa grave dénutrition est liée à son handicap. Elle refuse souvent la nourriture, ne peut pas manger seule et tient à peine sa tête seule. Nous avons conseillé à sa maman de lui faire suivre une rééducation en kinésithérapie mais elle dit qu’elle n’a pas les moyens. Elle est seule, son mari les a quittées lorsqu’il a vu l’état de l’enfant. Nous avons donc conseillé à la maman d’aller voir les affaires sociales du CHR de Tsévié afin de recevoir une éventuelle aide financière.

– Cosme et Laurie

 

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider