Jeanne: Rapport de 7 semaines d’activités

Posté le: novembre 7, 2018 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Jeanne: Rapport de 7 semaines d’activités

Je suis arrivée le 19 septembre 2018 au Togo, cela fait donc maintenant 7semaines que je suis à l’AHJV. Depuis mon arrivée nous avons eu le temps de faire plusieurs actions sur plusieurs projets, sachant que l’année scolaire recommençait au moment de mon arrivée il a fallut quelques temps avant que tout se mette bien place au niveau des projets qui touchent aux enfants. Durant mes premiers jours comme je l’ai dit dans mon premier rapport, je suis allée rendre visite à Modeste sur son lieu d’apprentissage en mécanique, puis j’ai rencontré la dame de la pâte, que j’ai revu de nombreuses fois depuis puisque nous avons fait plusieurs réunions chez elle afin de pouvoir rentrer en contact avec des enfants de la rue, et pouvoir ensuite leur proposer notre aide. Suite à ces réunions nous avons pu rencontrer Jules, Mawunyo et Komla que nous avons d’abord vu à plusieurs reprises chez la dame afin de parler de leurs envies vis à vis de leurs futurs métiers, de leurs parcours de vie et de nos attentes vis à vis de leur implication au sein de ce projet. Depuis quelques semaines nous nous retrouvons, les animateurs et les enfants, dans un cadre plus adapté que chez la dame où nous avons tables, chaises et lumière, nous permettant de pouvoir jouer à des jeux (Uno, Mikado), mais aussi de pouvoir installer un climat de confiance entre l’association et les enfants afin que nous puissions cibler au mieux ce dont ceux-ci ont besoin. Avec l’arrivée de Charlotte, une nouvelle volontaire qui a choisi le projet “construction de latrines”, nous avons été plusieurs fois à Kouniko, un petit village dans lequel l’association avait déjà fait plusieurs actions. Nous avons donc, durant quelques matinées et après-midi, aidé Charlotte, les maçons et les peintres avec la construction de latrines dans l’école du village. Cette latrine a été financée par l’association “Helfer Hand” qui, en plus d’avoir offert des toilettes, a aussi fait une distribution de fournitures scolaires à chaque élève de l’école et aux professeurs. Nous avons eu la chance de pouvoir participer à cette distribution de fournitures durant toute une matinée. Nous avons conclu nos allés retours à Kouniko par l’inauguration des latrines, accompagnés de l’association Helfer Hand et de tous les élèves et enseignants de l’école nous avons mis un point final à ce projet avec quelques discours, et des remerciements de la part des élèves rythmés par le son des claquements de leurs mains. Nous avons bien sûr fini en beauté avec la tradition du petit verron (ou plutôt des petits verrons) de sodabi, accompagné de sa pate sauce adémé (elle-même, évidemment, toujours accompagnée de son ami le piment).
J’ai aussi été à l’école de Carillon assister d’abord à des cours à la maternelle, puis a des cours de CM2 durant quelques matinées. Même si ça a été une très bonne expérience de pouvoir voir comment se passait l’enseignement et l’apprentissage ici, je n’ai pas réussi à trouver ma place là-dedans (petite haine contre l’école refoulée?), j’ai donc demandé aux animateurs de l’association si je pouvais arrêter d’y aller.
Mais mon expérience avec l’école ne s’arrêtera pas là car le mardi, une semaine sur deux, nous allons dans un école du nom de Fatima, et nous participons au club environnement de celle-ci afin de sensibiliser les jeunes et de leur en apprendre plus sur l’environnement de leur pays.
Bon entre temps il est vrai que nous avons eu des moments de repos intenses mais ils étaient nécessaires pour que ceux de fêtes n’en soient que meilleurs: en sortant, par exemple, dans des bars pour danser et boire quelques bières, en fêtant des anniversaires, et même en faisant Halloween pour la première fois à l’association, où, avec les moyens du bord, nous avons plongé la maison dans une ambiance effrayante grâce aux décorations et maquillages de dernières minutes!
J’ai eu la chance d’accueillir ma maman dans ma nouvelle vie durant une semaine, mais aussi d’avoir la visite de mon frère durant 1week-end, ce qui nous a permis à Charlotte et à moi de partir visiter un peu le Togo, notamment en visitant Togoville, mais aussi en allant à Adji’Art écouter Aké et ses musiciens nous conter leurs histoires, et regarder les œuvres de Aké, plasticien engagé, et habité de beaucoup de “good vibes” et d’énergie (et peut-être d’un peu de folie pour dire vrai!). Par la suite j’ai aussi rendu visite à mon frère au Bénin pendant 1week-end.
Voilà un petit résumé de mes 7premières semaines, il ne m’en reste plus que 4 et je compte bien en profiter comme il se doit. J’attend la suite avec impatience..!

Jeanne NOGRIX