Jeanne NOGRIX: Rapport des deux premières semaines

Posté le: octobre 4, 2018 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Jeanne NOGRIX: Rapport des deux premières semaines

Le début de mes deux premières semaines a commencé par mon arrivée au Togo le 19septembre2018, accueillie par Kékéli et Élolo à l’aéroport, mon séjour ici s’annonçait plein de rires et de bonne humeur! Tout le monde a su me mettre à l’aise dès mon arrivée et je n’ai pas eu trop de mal à prendre mes premiers repères.
Je suis arrivée en période de rentrée scolaire, je n’ai donc pas fait d’animation de vacances mais j’ai eu l’occasion de participer aux olympiades, durant mes 2premiers jours, organisées pour les enfants, leur permettant de gagner des cahiers et des stylos offerts par l’association pour leur rentrée.
Ayant quelques fois été ralentis par la pluie, petite saison des pluies oblige, j’ai quand même eu l’occasion d’aller, avec Etiam, visiter un ancien enfant de la rue “Modeste”, étant maintenant en apprentissage pour devenir mécanicien, puis de rencontrer la dame de la pâte qui recueille certains enfants de rue et qui est donc quelqu’un d’important vu que c’est le projet que j’ai choisi. Avec Rodrigue nous sommes aussi allés voir Kokou, un enfant malnutri à l’hôpital nous permettant de constater son état, nous avons aussi, accompagnés d’ Élolo, été dans des écoles pour souhaiter la bonne rentrée aux élèves et professeurs et me présenter afin que je puisse peut-être bientôt aider dans le cadre du projet “soutien scolaire”.
Avec l’arrivée d’une nouvelle volontaire (Charlotte, inscrite au projet construction de latrines) nous sommes partis, d’abord avec Lucas, Charlotte et Rodrigue, ensuite avec Damien, Lucas, Coralie, Rodrigue, Élolo, Charlotte et Cléa, à kouniko pour accompagner Charlotte à son projet et aider les maçons sur place; là-bas nous avons découvert le village et ses habitants et avons été présentées (Charlotte et moi) au chef du village. Pour finir j’ai eu l’occasion de voir 2fois les soins de plaie de Richard, un garçon blessé au tibia, et 1fois celui d’un homme du village de Bolou, à chaque fois pansées par Tata et Etiam.
Pour conclure ces deux premières semaines furent riches émotionnellement et humainement. Je me sens bien intégrée dans la vie de l’association, je ne demande qu’à découvrir la suite du séjour!

Jeanne NOGRIX.