Témoignage de Victor Beltz (deuxième mission)

Posté le: septembre 25, 2018 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Témoignage de Victor Beltz (deuxième mission)

Il est venu pour moi le moment d’essayer de mettre en mots ma seconde expérience togolaise auprès de l’AHJV-Togo, du 27 juillet au 22 août 2018.

Cela a été un grand plaisir pour moi de remettre les pieds au BP 262, de retrouver ses habitants, voisins, amis, enfants, et son ambiance – toutes les choses qui m’avaient fait passer un excellent premier séjour ! Ce retour a été à la hauteur de la plupart de mes espérances, et les a dépassées par moments.
De retour en France, je me suis souvent retrouvé à dire : “oh tu sais c’est une valeur sûre”. C’est pour moi une bonne expression pour décrire ces expériences. En somme : travail, sécurité et festivités.

Côté festivités : quoi que vous vouliez, il y a toujours un moyen de se satisfaire. Envie d’aller danser et d’aller dans un bar à 15h ? Vous trouverez quelqu’un pour vous accompagner.

Une inquiétude, besoin de conseils ? Vous trouverez quelqu’un pour vous répondre. Volonté de monter ou de développer un projet ? Vous trouverez également des interlocuteurs attentifs.
Chacun, avec son caractère et à sa manière, participe à la bonne vie de l’association et de la maison, telle une famille finalement.

Pendant ce séjour, j’ai également eu la chance de revoir le groupe AMAGAN et de participer avec eux à la fête d’Ayizan. Pour celles et ceux qui voudraient des détails, il faudra se déplacer, tant cela chamboule toute l’organisation et transforme en de nombreux points le quotidien.

J’en viens maintenant à l’aspect plus humanitaire de mon séjour, c’est-à-dire aux différents projets de l’association.
Concernant le projet Enfants de rue, j’ai constaté un certain recul par rapport à mon premier séjour ; sur les dispositions mises en place et sur notre capacité à toucher le public. Je garde toutefois confiance en l’équipe pour continuer à développer ce projet, et l’exemple de Modeste me rassure sur ce point. Même sans avoir participé à son projet de réinsertion, j’ai pu l’accompagner lors de son début d’apprentissage et cela restera pour moi un très bon souvenir. Cette situation me permet donc de garder espoir dans la suite de ce projet.

Concernant les autres projets de l’AHJV auxquels j’ai pu participer pendant ce séjour :

L’animation, c’est encore une “partie de plaisir”, un moment de partage et de rigolade entre nous mais surtout avec les enfants !

Pour Richard maintenant, et même si les projets santé ne sont pas pour moi (ou quand les blessés n’auront plus de plaies), j’ai trouvé mon rôle en participant à son intégration et son épanouissement dans la maison. J’aime toujours voir du monde à la maison, qui plus est quand il s’agit de jeunes qui n’ont pas réellement d’autres endroits sains où aller.

A propos du projet latrines : après avoir entamé les travaux à Davédi en fin d’année 2017, j’ai pu participer aux dernières touches pendant ce mois d’août. Là encore, ce fut un très bon moment passé ensemble, entre travail commun, musique et sodabi. Ces projets nécessitant du temps, je m’estime heureux d’avoir été présent lors de ces deux moments charnières.

J’ai également eu la chance de retourner à Kouniko, qui pour moi devrait être une obligation pour chaque volontaire. Cela nous permet de voir un autre environnement, d’autres conditions de vie, en somme une demande commune à chaque yovo engagé dans l’humanitaire.

Pour conclure, j’évoquerai mon petit week-end à Kpalimé. Une belle découverte et un beau cadre pour ceux qui aiment la nature (forêts, cascades, le Pic d’Agou, etc.) Pour ce dernier, je conseillerais à chacun de s’accompagner de sportifs afin de profiter au maximum du paysage.

Encore un grand merci à tous ceux qui ont, d’une manière ou d’une autre, participé au bon déroulement de mon séjour.

– Victor

previous arrow
next arrow
previous arrownext arrow
Slider