Amélie Journeau – Rapport des deux premières semaines

Posté le: septembre 1, 2018 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Amélie Journeau – Rapport des deux premières semaines

Le jour de mon arrivée au Togo le 30 juillet 2018, Luc, Victor et Rodrigue sont venus me chercher à l’aéroport. Mon intégration s’est très bien passée et dès le lendemain je me rendais sur mon premier chantier. Le projet initial pour lequel je suis venue est le projet « enfants de la rue ». J’ai d’ailleurs débuté mon séjour par ce premier projet. Puis j’ai eu l’occasion de participer à tous les projets que l’association AHJV-Togo mène. Lors des premières semaines j’ai assisté à la finalisation du projet de construction des latrines à Davédi. J’ai également eu l’occasion de voir l’aboutissement de la réinsertion professionnelle d’un des enfants dont l’association s’occupe, il s’agit de Modeste qui a entamé un apprentissage dans la mécanique.
Les jours qui ont suivi mon arrivée j’ai pu entamer des actions avec un enfant qui venait se faire soigner dans les locaux de l’association. Richard avait une plaie au niveau du tibia et j’ai pu participer aux divers rendez- vous médicaux qui ont été mis en place pour le soigner. Ces actions ont porté leurs fruits car aujourd’hui il est en phase de guérison et nous cherchons un financement pour qu’il puisse bénéficier des soins nécessaires à son rétablissement.
Durant ces deux premières semaines j’ai pu faire la connaissance d’Eva, une volontaire qui a mené un projet en France pour l’animation, son projet a permis de renouveler le matériel éducatif et ludique de la bibliothèque de l’association. Nous avons donc procédé à son réagencement.
L’un des projets sur lequel je me suis investie en plus de mon projet initial est l’accompagnement des enfants malnutris. En effet, j’ai pu me rendre à certains rendez-vous médicaux de Nati, un petit garçon malnutri qui a dû effectuer des tests pour s’assurer que ce dernier n’avait pas de soucis de surdité. J’ai également pu suivre et assister certains membres de l’association qui dispensent des soins à des personnes aux alentours de Tsévié
J’ai eu l’opportunité de faire du tourisme, accompagnée de Valentine, ma colocataire durant mes deux premières semaines, nous avons pu visiter Togoville et nous rendre avec Victor, le second volontaire qui se trouvait à l’association lors de mon arrivée, à Kpalimé pour un week-end de découverte de la ville.

– Amélie Journeau