Valentine : rapport des 2 premières semaines

Posté le: juillet 23, 2018 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Valentine : rapport des 2 premières semaines

*Rapport des 2 premières semaine du 2 au 18 juillet*

Le lendemain de mon arrivée, nous avons fait une réunion où l’association a pris diverses décisions concernant le projet des enfants malnutris
Tout d’abord, concernant Nati, l’argent du projet “enfants malnutris ” servira à financer son test ORL à raison de 35 000 FCFA
Ensuite, concernant Yawavi, trois visites surprises seront organisées à son domicile pour vérifier si elle porte bien ses attelles. Une de ses visites à déjà eu lieu pour remercier et demander à la grand mère de faire encore plus, car lors de la visite la petite fille ne portait pas ses attelles. La grand mère les a posé correctement devant nous. Les deux autres visites auront lieu dans les semaines à venir et seront décisives pour savoir si l’association va continuer de suivre yawavi.
Concernant la petite Ornella, nous avons financé à la maman d’Ornella un médicament sur 2 pour ne pas tomber dans l’assistanat et prenons les frais de déplacement d’Ornella jusque chez le kiné à hauteur de 8000 FCFA par mois. Nous avons également pensé financé la maman pour mettre en place un petit commerce lui permettant d’avoir un minimum de revenu avec lequel, elle pourra subvenir aux besoins de sa fille. Elle est passée à la maison pour que l’on parle de tout ça .
Nous avons 3 nouveaux cas de malnutrition
-Kokou : sous ATPE et ça fonctionne.
Sa maman est décédée à sa naissance. A présent c’est sa grand mère qui s’occupe d’elle
-Fidel : il est passé de 6,5 kg à 7 kg grâce aux plumpty Nuts offerte par la polyclinique de Tsevie et à la Blédine que nous lui fournissons. Son père est quasi inexistant alors que sa maman est de nouveau enceinte de 6 mois, l’enfant est en retard à plusieurs égards.
Nous aimerions trouver de la famille du côté de la mère pour faire pression sur le père afin qu’il prenne ses responsabilités.
-Komla: sixième enfant né par césarienne, faisait 2,8kg à sa naissance. 2mois après, il ne pesait plus que 1,9 kg et une semaine plus tard grâce au biberons qui s’ajoutait à l’allaitement, il pèse 2,4 kg.
Nous lui fournirons des boîtes de lait à hauteur de 16 000 FCFA par mois.
J’ai été visité Kokou et Komla et avons fourni les médicaments nécessaires.
– Esther : née avec une seule jambe, elle a 3 ans aujourd’hui, nous aimerions lui fournir une prothèse.
Concernant les ravitaillements, j’ai accompagné Tata une fois au marché pour le ravitaillement de Nati.
Et avec Damien, nous nous sommes occupés du ravitaillement des jumeaux et l’avons apporté à leur maison .

En ce qui concerne le projet enfants de la rue :
Concernant Modeste, dernièrement, il voulait revivre chez son oncle pour commencer l’apprentissage mais l’oncle devait passer à la maison, nous avons convenu cela en passant le voir un soir à son travail. Mais l’oncle n’est jamais venu et depuis plus de nouvelles, nous essayerons d’aller le retrouver plus tard pour savoir ce qu’Il en est…
Du côté de Richard, j’ai accompagné plusieurs fois pour ses soins, il s’est fait une deuxième plaie qu’il faut soigner aussi.
Afi est passée une fois à l’association, aux dernières nouvelles, elle fréquente très souvent les enfants de la rue de Lomé.
Avec Luc, nous nous sommes rendus à la direction préfectorale des affaires sociales pour que l’association soit intégrée au réseau des associations qui travaillent avec les enfants de la rue.
Dès le 10 juillet nous avons débuté la réécriture complète du projet “enfants de la rue ”
Concernant le projet ” bobologie ” j’ai accompagné Etiam à Bolou, village situé à 7km de Tsevie, faire le soin d’une grosse plaie d’un monsieur survenue suite à une morsure. L’association soigne cette plaie depuis quelque mois et elle est moins profonde qu’avant, sachant que la plaie date de 2005

Le 12 juillet, Mathilde, une ancienne volontaire française, a organisé une réunion pour la proposition de projets de l’AHJV dans sa Fac française
Pour terminer, tous les mercredis et samedis, d’une part Nati vient à la maison, je m’occupe de lui avec un grand plaisir, d’autre part, l’animation à lieu et le contact avec les enfants est très enrichissant.

Valentine Dupont.