Rapport final de mission d’Éva – Juin 2018

Posté le: juin 20, 2018 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Rapport final de mission d’Éva – Juin 2018

Me voilà coincée (pour 7 ou 8 heures, avec les décalages horaires, je n’y comprends plus rien) à l’aéroport de Lisbonne avec une escale annulée. Quand je ne rate pas mes vols, ce sont mes vols qui sont annulés. Je devais rentrer le 4 juin et … j’ai raté mon vol, pour la deuxième fois (cela s’était déjà produit lors de ma première mission!). Il faut croire que le Togo m’aime trop ou qu’inconsciemment, j’aime trop le Togo, je ne sais pas trop. Alors nouveau vol ce week-end mais… cela aurait été moins « drôle » sans péripéties de ce genre.

Soit, je suis ici, alors autant en profiter pour écrire ce rapport final de mission à chaud. Lors de mon dernier rapport, je vous expliquais que je me sentais plus prête à affronter le retour. Je ne sais pas si c’est le fait d’attendre ici au milieu de toutes ces personnes, au milieu d’un grand aéroport, de grands magasins luxueux remplis de fringues, sacs et compagnie, mais j’ai un peu de mal à encaisser. Je dois me consoler un peu, on m’a donné 3 tickets d’une valeur totale de 20€ pour boire et manger. Je devrai pouvoir m’acheter un sandwich, deux boissons et un dessert. C’est génial, non ? J’aurai pu manger au moins une douzaine de foufou avec ça ! Bon, je laisse un peu mon cynisme de côté, sinon, ce rapport va être déprimant.

Il vaut mieux se rappeler de tous les bons moments passés au Togo et se réjouir de revoir ma famille. Je crois qu’on n’est jamais vraiment prêt à repartir, malgré le manque assez présent de ses proches. On se sent assez partagé sans vraiment savoir comment gérer ce ressenti.

La semaine dernière, j’ai eu l’occasion de vivre une merveilleuse soirée de départ comme il se doit, une superbe soirée africaine avec un spectacle de feu assez impressionnant. Lors de cette soirée, nous avons fait le traditionnel tour de parole où chacun dit ce qu’il a pensé de la mission, du travail effectué par le volontaire, des relations entretenues, chacun exprime son ressenti. Je n’avais pas vraiment d’idée de ce que j’allais entendre, ni de ce que j’allais dire finalement. Mais les retours furent très touchants, que ce soit en terme de travail effectué ou d’avis plus personnels. Cela m’a d’autant plus encouragée à continuer en ce sens et à poursuivre les projets entamés. Je ne peux vous détailler tout ce qui a été dit mais nous nous sommes tous accordés à espérer que les projets fonctionnent et même à en avoir la certitude.

Je ne sais pas s’il faut vraiment appeler cela un « rapport final de mission » car la mission ne s’arrête pas là. Il reste beaucoup de tâches à accomplir en France afin de terminer l’une de mes missions et de poursuivre l’autre :

– Le projet de solidarité pour l’animation à l’AHJV-TOGO : À mon retour, je retrouverai mes collègues de la 3CA (Communauté de communes du cœur de l’Avesnois), ceux avec qui nous travaillerons en juillet en collaboration avec les enfants et les parents afin d’effectuer de récoltes de matériel destiné à l’animation à l’AHJV.
Mon rôle sera de gérer les récoltes mais également d’intervenir dans chaque accueil de loisirs afin de faire découvrir un peu le Togo et l’importance de l’humanitaire. Il nous faut donc, avant le commencement du centre, organiser ces interventions, réaliser un montage vidéo de mon expérience, ainsi qu’organiser un loto de solidarité nous permettant de financer les bagages supplémentaires contenant le matériel récolté.
J’espère de tout cœur parvenir à revenir en août car il est important que les enfants de la 3CA puissent rapidement constater le fruit de leurs efforts à travers les réseaux sociaux, que leur travail soit valorisé tant que cela est encore frais dans leur mémoire. D’autre part, en fonction de l’emploi que j’espère trouver dans les mois à venir, je ne sais pas si j’aurai la possibilité de pouvoir repartir rapidement, ce qui remettrait sérieusement la finalité du projet en cause.

– Le projet « Écoles d’ici et d’ailleurs » : il me revient maintenant de démarcher des établissements publiques français afin d’établir les correspondances avec les écoles togolaises que nous avons enquêtés et de créer des événements de solidarité pour leur venir en aide. Dès septembre (car même si j’aimerai gérer les deux projets en même temps, cela s’avère un peu difficile), j’irai proposer notre projet et le mettrai en place avec, je l’espère, un collège et une école primaire.
Si vous-même êtes enseignant ou avez des amis enseignants, n’hésitez pas à leur en parler ou à me contacter ! Et si vous êtes volontaires à l’AHJV-TOGO et souhaitez également mettre en place ce projet dans les écoles de votre coin, c’est tout à fait possible aussi !

À présent, il me faut réfléchir un peu à l’année qui va suivre et même à l’avenir. Parfois, les volontaires veulent simplement vivre l’expérience une fois, puis reprendre leurs études, leur boulot, ou revivre l’expérience ailleurs. Pour ma part, je pense être un peu tombée amoureuse du Togo, mais aussi de l’AHJV. C’est assez difficile de se projeter car partir régulièrement au Togo représente un grand budget qui n’est pas facile à gérer. Il me faut retrouver un travail qui me permette d’économiser, avec des périodes de vacances plutôt régulières pour revenir, ainsi qu’un logement car j’avais renoncé à en avoir un afin de pouvoir effectuer les missions. On ne peut malheureusement partir comme on le souhaite et tout cela se planifie, s’anticipe. À l’avenir, j’aimerai pouvoir vivre un peu au Togo, 6 mois, 1 an, pour véritablement être immergée au sein de cette culture mais il me faudrait alors trouver un travail là-bas qui me permette de subvenir à mes besoins et d’économiser pour le retour en France. Bref, beaucoup de réflexions m’attendent et je vais devoir réfléchir posément à tout cela. En attendant, il faut se remettre au boulot et achever l’une de nos missions pour l’animation.

Je n’ai plus qu’à remercier chacun d’entre vous, les membres de l’association, les volontaires que j’ai rencontré, vous tous qui me lisez et participez également à la réalisation des projets d’une manière ou d’une autre. Votre implication joue un rôle très important dans ma vie professionnelle mais également personnelle.

À très bientôt AHJV-TOGO. Des bisous, des bisous et encore des bisous.