Rapport Final des 5 mois de Benjamin Lux

Posté le: avril 22, 2018 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Rapport Final des 5 mois de Benjamin Lux

Je me souviens encore de mon arrivée à l association le 20 octobre dernier! Je ne réalise pas vraiment qu’il ne me reste plus que quelques semaines au Togo. Au début, je ne savais pas trop comment cela allait se passer, je n’avais pas vraiment fait de recherches sur Tsevie ou sur l asso en général. Je n’avais pas lu les rapports d anciens volontaires, je ne savais pas s’il y en avait quand j’arriverai,.. Me voilà donc ce 20 octobre arrivé à Tsevie avec des visages qui ne m’étaient pas familiers, un environnement que je ne connaissais pas, une langue que je ne connaissais que de nom, et aucun volontaire à côté de moi ( Victor et Pierre étant alors partis en voyage touristique ). Je m étais d’abord engagé pour trois mois et je ne savais pas vraiment si j étais à ma place. Mais très rapidement, j’ai commencé à créer certaines affinités avec les membres et par la même occasion avec les enfants, les autres volontaires et les amis de l asso. Après plus ou moins deux mois, j’ai voulu quitter l association mais je me suis rapidement ravisé. Ces relations que javais pu tisser en si peu de temps ne pouvaient se finir aussi rapidement. Ce n’est qu au bout de quatre mois que je me suis finalement décidé de partir avec un ami de l association. Avec celui-ci, j’ai découvert le Togo sous une autre forme de celle que j’avais pu découvrir avec l’AHJV. Nous avons principalement marché pour nous rendre jusqu’à Kpalime. Nos étapes se faisaient chez l habitant dans des petits villages dans lesquels nous arrivions. L’accueil que nous avons reçu à tout simplement été incroyable.
Ce petit périple a duré quelques semaines et je suis alors rentré à Tsevie, à la maison. Je suis repassé un mois, avant de repartir une nouvelle fois, dans une association a une heure au Nord cette fois-ci.
Cela porte donc à cinq mois le temps que j’ai pu faire à l AHJV. Durant tout ce temps, cela n a pas toujours été facile bien entendu. La vie en communauté, les sorties, la chaleur, les enfants, la fête, les activités,.. ne sont que des facteurs qui ont pu, parfois, créer certaines tensions, passagères à chaque fois: je ne serai pas resté aussi longtemps sinon ?.
Ce serait assez difficile d expliquer ce qu’il m’a le plus marqué parce qu’à l heure actuelle, ce que je vois tous les jours me paraît normal, banal. Cependant il y a certaines choses qui me marquent encore; la pollution, la place de la femme, la chaleur, le climat politique, la pauvreté très présente,.. Maintenant, sur le plan des différents chantiers, il y a eu de nombreuses améliorations quand on compare ce que j ai pu voir quand je suis arrivé et à ce que l on peut voir à l’heure d’aujourd’hui. Les latrines en construction à Davedi ont presque été terminées, le projet enfants malnutris permet de prendre de mieux en mieux en charges les personnes atteintes et en accueille de plus en plus, de nombreux projets ont pu être rédigés, l’animation est et restera toujours un réel plaisir, et j’en passe. Malgré de nombreuses améliorations concernant le projet enfants de la rue, qui permet à l’heure d’aujourd’hui d être en relation avec de plus en plus d enfants, je reste un peu sur ma faim concernant ce projet. Non pas à cause des membres ou des volontaires mais de la part de ces enfants. Les cas d Afi et d Augustin, qui n ont pas montré assez de motivation dans l’aide que nous voulions leur apporter, me déçoit de leur part.

Ce voyage à l AHJV de tout ce qui a pu en découler m’a énormément appris autant sur la vie que sur moi. Ca a quelques fois paru long, parfois court mais sur l’ensemble, cela a réellement été incroyable et je conseille toute personne de faire un voyage comme j’ai eu la chance de le faire cette année.
Je n arriverai pas à dire tout ce que je voudrai dans un rapport, tant il y a pu y avoir de choses qui se sont déroulées depuis mon arrivée. Mais je tiens à remercier tous les gars de l’asso; Rodrigue, Etiam, Tata, Luc, Cosmopolitain, Dam, Cléa, Elolo. Mais aussi tous les volontaires, les amis et Nala. Merci pour tout ce que vous faites, tous les jours de l’année et pour ce que vous apporter. Vous allez me manquer les ptits gars mais on se revoit vite! Gros bisous,
Supermegabeni..