Rapport final Alizée Theys

Posté le: avril 16, 2018 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Rapport final Alizée Theys

Il est maintenant temps de rédiger mon rapport final qui va malheureusement marquer la fin de mon expérience de volontariat au sein de l’AHJV. J’ai vécu trois mois de folie, de prises de conscience sur le monde qui m’entoure. Vous m’avez fait grandir les gars, et je vous remercie pour tout ce que vous m’avez apporté humainement. A mon retour en Belgique, je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait, la manière dont les gens vivent ici. Je ne me sentais plus à ma place et je n’avais qu’une idée en tête : revenir au plus vite auprès de vous, de cette association incroyable. Je suis revenue changée, et heureusement d’ailleurs ! Comme je l’ai dit auparavant, je suis partie du Togo mais la gamine va revenir, je me pointerai un jour par surprise et hop ! Ces 3 mois sont passés beaucoup trop vite à mon goût, j’ai rencontré des personnes formidables, accueillantes, chaleureuses! Il est vrai que vous entendez ça souvent, que c’est les phrases un peu clichés des volontaires qui sont repartis mais c’est réellement une grande famille, je vous considère tous comme des grands frères qui m’ont fait rire, pleurer, SOULER évidemment. Vous m’avez fait découvrir la culture africaine mais comme dirais Cléa je suis loin d’avoir tout vu et c’est pourquoi je vais être dans l’obligation de revenir.
Au niveau de mon projet, même si vous me l’avez répété des centaines de fois qu’il faut être patiente, qu’il ne faut pas s’impliquer émotionnellement, c’est difficile de partir sans avoir vu un résultat… Ce qui est génial, c’est que vous nous proposez de participer à tous les projets et j’ai vraiment apprécié l’animation. Ce partage avec les enfants, ces chants et danses sont des purs moments de bonheurs ! Peu importe ce qu’on vous dira, vous êtes toujours à l’écoute sans jamais y mettre de jugement. Il y a eu parfois des moments plus difficiles pour moi, où je ne comprenais pas trop ce que je faisais là mais il m’a suffi d’en parler et je me suis sentie soutenue et jamais mise à l’écart. Un grand sage m’a dit un jour, L’Afrique ça ne se raconte pas, ça se vit ! Je ne sais comment mettre des mots sur cette expérience, mais je souhaite vraiment à tout le monde de vivre une expérience comme ça au moins une fois dans sa vie. J’ai pu découvrir tellement de choses et surtout j’ai pu me re-découvrir.
Alors je tiens à vous remercier un par un :

Cléa, le CHEF, tu es quelqu’un avec qui il est facile de parler, de se confier. Tu as toujours le sourire même quand ça ne va pas, tu gardes la pêche et cette positive attitude fait du bien. Je n’oublierai pas tes phrases de grand sage lorsqu’on a besoin de petits conseils. Et puis, « Quand c’est petit, ça mousseeeee. »
Luc, ou plutôt maître cul, comment dire, tu n’as pas ta langue dans ta poche. Tu dis ce que tu penses quand tu le sens, pas toujours de la bonne manière mais tu le dis et je t’en remercie. Tu m’as fait prendre conscience de pas mal de choses. Malgré les p’tites taquineries où je gagnais à chaque fois évidemment, tu as le cœur sur la main et vraiment tu es quelqu’un de bien!

Rodrigue, ou plutôt Roro, tu as été mon protecteur, mon grand frère de cette aventure. Tu es un vrai gentil, tu penses toujours au bonheur des autres. Toujours là pour savoir comment on va, à l’écoute de nos envies, bref tu fais tout pour qu’on se sente bien et ça fonctionne ! Notre force c’est le sourire, et ça, je ne l’oublierai jamais.

Tata, « je te déteste », tu es un p’tit rayon de soleil, quand tu es là on ne peut que rigoler. Même si on a eu très rarement des conversations à peu près sérieuses, si jamais j’avais un petit moment de blues, passer du temps avec toi redonne immédiatement le sourire.

Etiam, le papaaaaa, tu es la personne qui a le plus réussi à me rendre folle (et je sais que tu en es fier en plus), nos incompréhensions vont parfois tellement loin que je ne peux que en rire (rappelle-toi le mont Agou). On a partagé tellement de chouettes moments, Kpalimé, visite de Tsévié, le sport à la salle,… tu es complètement fou et j’adore ça !

Elolo, tu as toujours l’envie de nous inculquer les valeurs et la culture africaine. Toujours là pour aider si besoin, pour nous accompagner au marché quand on a besoin de sortir, pour nous faire découvrir des choses qu’on ne connaît pas ! Et puis le Ludo, on en parle ?

Les Twins, les jumeaux de malheurs, qu’est-ce que je me suis marrée avec vous. Vous êtes épiques (encore un autre mot sur la liste:)). Toujours là pour aider, pour écouter, pour ragoter héhé, prendre des photos bref je pose mon likee.
Commençons avec ma pretty woman, tu es là depuis le début, depuis l’aéroport où quand tu parlais je ne comprenais rien à ce que tu disais (l’accent tout ça). Tu m’as accompagné pour ma carte sim tu me l’as même découpée ! Tout ça pour dire que tu as été une personne qui m’a permis de m’adapter à cette nouvelle vie, un premier repère. Et puis tu m’as fait délirer evidemment, toujours là pour rigoler, pour se foutre de moi bien sûr (la maladroite ou l’asiatique) bref hâte de te revoir le rastaman !
Terminons avec la Dream Team, je t’ai connu un peu plus tard que tous les autres mais une fois que ça a été le cas, la tornade dream team fait des ravages. Tu as été quelqu’un d’important pour moi tout au long de cette expérience, un confident, un ami, un frère! Je n’ai aucun doute Dam, on se reverra ! « Triple, extra, méga louseuuurs »

Merci pour ces enfants, pour votre investissement, merci d’être cette association, merci de m’avoir dit clairement les choses, merci de m’avoir fait découvrir votre culture et votre pays, merci d’être vous tout simplement !

À tout bientôt,

Alizée #maladroite #sichou #asiatique #gamine1