Alizée : rapport du 27 février 2018

Posté le: février 28, 2018 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Alizée : rapport du 27 février 2018

Rapport du 27 février 2018 :

Voilà presque deux mois que je suis arrivée au Togo et cette expérience ne fait qu’évoluer de jour en jour que ce soit avec les personnes, les projets,… Après avoir vécu cinq semaines au sein de l’association, j’avais besoin de voir autre chose que la routine qui commençait à s’installer peu à peu, à découvrir des villages, tout simplement à partager plus avec la population. Je suis venue ici pour être sur le terrain et même si la rédaction des projets est très importante et qu’elle fait partie de notre investissement, on y passait une trop grande partie de notre temps. Ce que je veux dire par là c’est que le temps sur le terrain n’était pas proportionnel à celui consacré à la rédaction. Ensuite, je trouvais que la motivation des volontaires comme des membres n’étaient pas à son comble. J’avais besoin que mes attentes par rapport à ce volontariat se comblent doucement en vue du temps qui passe à une vitesse incroyable. Heureusement pour moi, on m’a proposé de partir quatre jours faire un safari dans le nord du Bénin. Ce fut tout simplement magique et ressourçant. J’ai pu prendre du recul sur ce que je vivais à l’association et j’ai pu revoir mes attentes afin de profiter pleinement de cette expérience. Je suis revenue le 2 février du safari et peu après, une réunion très importante a eu lieu. En effet, Pierre l’ex président de l’association est sur place durant une période déterminée. Sachant ce que l’association est en train de traverser, il a cru bon de faire une réunion constructive reprenant les ressentis de chacun, les problèmes à résoudre. J’ai pu me rendre compte de certaines choses comme j’ai pu exprimer mon ressenti. Et il était grand temps que ça se passe. Depuis, j’ai constaté une évolution considérable. Nous avons pris le temps de visiter Tsévié, nous avons été à la rencontre d”un orphelinat où nous avons pu partager avec les enfants, voir la manière dont ils vivent,… L’ambiance à la maison a nettement changé et s’est améliorée. L’association évolue très positivement. J’ai compris aussi que je devais prendre davantage d’initiatives en ce qui concerne le projet que j’ai choisi « Enfants de la Rue ».Depuis peu, je suis la seule volontaire vivant à l’association et je suis sûre que tout va très bien se passer étant donné que je suis vraiment bien entourée. Comme on dit ici, l’AHJV-TOGO c’est une grande famille ! Il ne me reste plus qu’un mois au Togo et je compte en profiter un maximum !

Alizée THEYS