Rapport du 8/01/18: Projet Enfants de la rue

Posté le: janvier 9, 2018 Posté par: AHJV Commentaire: 0

Rapport du 8/01/18: Projet Enfants de la rue

Cette année 2018 a comme but d’innover ainsi que de concrétiser le projet Enfants de la rue. Ce lundi, nous avons fait la première réunion de l’année concernant ce projet. Était présent, Luc, Damien, Cosme, Rodrigue, Etiam, Ben, Charlotte, Alizée, Victor.
Dans un premier temps, nous avons récapitulé le déroulement du projet actuel. Nous nous sommes penchés vers de nouveaux horizons pour rentrer en contact avec le plus d’enfants possibles. Pour cela, nous allons faire du repérage 1 à 2x par semaine. Comme la dame que nous avons rencontrée il y a plusieurs semaines, rachète la ferraille a un prix inférieur, les enfants se sont donc tournés vers un autre racheteur que nous allons rencontrer ce mardi 9 janvier . Ce qui donne l’opportunité de rentrer en contact avec de nouveaux enfants, de les suivre pour leur permettre par la suite une réinsertion scolaire ou professionnelle ainsi que la recherche de famille proche ou d’accueil . Pour chaque enfant que nous prenons en charge, nous allons réaliser un dossier regroupant son historique. L’association s’engage à rencontrer différents artisans (coiffeurs, menuisiers, mécaniciens,..) afin de créer des partenariats pour permettre une réinsertion professionnelle plus rapide pour les enfants pris en charge.
L’AHJV a également l’intention d’intégrer le CADRE, un réseau d’associations et d’ONG qui travaillent avec les Enfants de la rue, afin de bénéficier de sa couverture. Au niveau de la sécurité lors des sorties de repérage, il est prévu de faire des badges afin de nous identifier comme membre/volontaire de l’association. Nous ferons un tour aux affaires sociales et à la justice pour nous faire reconnaitre administrativement comme des acteurs sociaux qui travaillent avec les Enfants de la Rue. Nous avons également parlé du projet construction du centre d’accueil et de transit des enfants de la rue dont la rédaction demeure d’actualité.

Alizée Theys, Benjamin Lux